Année 2 - Le collège entier est un théâtre 

Collège en Chantier

le processus créatif

au coeur de l'enseignement

3 années de résidence PAS COMME LES AUTRES, 3 années expérimentales, inédites au sein d'un collège de Savoie pour envisager l'enseignement autrement .

Tout commence par  le désir d'une équipe d'enseignantes de faire entrer la création de manière plus dense au sein de leur collège George Sand de La Motte Servolex (73).

Soutenue par le département, l'académie et le ministère de la culture, le projet s'écrit autour d'une intuition de faire travailler les élèves à la manière des artistes, en remettant la singularité du désir et du besoin de chacun de s'exprimer sur les problématiques qu'il rencontre, au coeur de l'apprentissage.

 

 

Année 1,  une question posée à tous, élèves et adultes, ouvre la résidence :  

 

"que ressentez vous lorsque vous passez le portail du collège?"

Des réponses, naissent de longs échanges sur les ressentis. On parle alors d'émotions et de comment les faire ressentir aux autres intensément à la manière des Shibumis japonais.

Une charte du projet est écrite par les élèves afin d'endiguer d'éventuels problèmes de communication ou de respect, la priorité doit être donnée au projet.

Les équipes se forment, les projets s'écrivent dans le but de transformer le collège en MUSEE DES EMOTIONS lors d'une journée extraordinaire.

TOUT est permis, artistes et enseignants se mettent au service des projets d'élèves. Les connaissances se partagent telle une partie de ping pong, sans hiérarchie,  mais avec grand respect et un grand plaisir d'apprendre les uns des autres..

 

 

Année 2,  la question : "Qu'aimerais tu être ou devenir ?" est le point de départ . Suite aux réponses alors affichées dans tout l'établissement, pour évoquer leurs problématiques de genres, d'identités, et de peur du regard de l'autre, nous proposons aux élèves d'adapter la pièce de Shakespeare "COMME IL VOUS PLAIRA", et faire du collège une forêt dans laquelle, comme l'exprime Shakespeare,  tous les maux trouveraient leur résolution.

​À nouveau la totalité de l'établissement est investit par des travaux de théâtres immersifs, des sculptures, des expériences sensorielles inédites, des oeuvres plastiques protéiformes éphémères ou pérennes de la danse , de la musique de la vidéo. Deux collèges, 1 classe de CM2 et le conservatoire régional y participent.

L'événement devient rituel.

L'Année 3 est celle de la prise d'autonomie. Le sujet "NOUS LES HEROS" est une évidence.

La question :

"Quel est votre pouvoir ?" est posée, et les murs  de l'établissement se jonchent de la poésie de chacun.

Un bureau des élèves se crée pour coordonner le projet afin de laisser du temps aux enseignants de créer eux aussi leur propre projet. La méthodologie est en place,  les projets s'écrivent toujours dans une grande liberté afin que chacun, avec son propre vécu scolaire trouve sa place.

Le confinement n'aura pas permis la réalisation des projets de cette année3, mais 2 jours nous ont été offerts avec les élèves pour penser et peindre les slogans qui les habitaient à ce moment  et les accrocher à la, manière du combat féministe qui prend place des les cités.

les murs ont pu crier les mots de ces jeunes habitants.

Année 3 - Nous les Héros